Prochaines tables rondes du projet « La vie intellectuelle à l’Université »

La prochaine table ronde du projet « La vie intellectuelle à l’Université » aura lieu mardi prochain :

mardi 10 avril 2018 (18h-20 h, Lyon 2, salle des colloques, 18 quai Claude Bernard) : Temps et temporalités de la vie intellectuelle universitaire

Nous avons tous le sentiment d’une accélération de la vie universitaire : est-ce là l’illusion classique d’humains vieillissants (qu’on soit jeune chercheur ou professeur émérite) ou bien la perception d’une modification en profondeur de nos outils et de nos méthodes de travail ? Que fait le numérique à l’enseignement et à la recherche, que fait l’instantanéité de l’information à la production de la connaissance ? Le « dataïsme » (voir Yuval Noah Harari, Homo Deus) menace-t-il l’université ? Que produisent d’autre part les réformes permanentes des formes de la vie universitaire (modalités d’accès, de contrôle, d’enseignement, de recrutement, de montage de projet, de financement de la recherche…) ? Qu’implique la pression d’une visibilité internationale sur une carrière individuelle comme sur une institution ? Le temps d’apprendre et le temps de chercher sont-ils compatibles avec les rythmes universitaires qui sont les nôtres ?

Tous les intéressés peuvent venir et intervenir (avec un papier rédigé en amont ou en aval ou une prise de parole libre pendant la table ronde).

Nous vous annonçons déjà la dernière table ronde du semestre :

mardi 22 mai 2018 (17-19 h, salle des colloques, 18 quai Claude Bernard) : dessiner un paysage intellectuel de Lyon 2 ?

La quatrième table ronde aura pour fonction de faire le point sur les divers chantiers, les diverses propositions de travail, les entretiens déjà réalisés et les papiers rédigés. Les pistes esquissées (réflexion sur l’UTA, la formation continue, le travail sur l’IFS (Institut de formation syndicale), les PUL, les liens avec la ville de Lyon… ) permettront de dessiner le paysage intellectuel dans lequel nous évoluons et de détecter les zones de crispations sur lesquelles il y aurait à porter l’attention.

Cette soirée sera en partie animée par Henri Jacot et le groupe informel « engagement et ouverture sur le monde syndical »(Antoine Jeammaud, Sophie Béroud, Florence Debord…) qui interviendront  sur le thème des rapports entre l’université et le monde syndical.

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Quatrième séance du séminaire 2017-2018 des Têtes Chercheuses !

Image

Nous nous réjouissons d’annoncer aujourd’hui la quatrième séance de notre séminaire de recherche sur les Humanités Numériques ! Nous nous retrouverons le
jeudi 29 mars, de 14h à 17h, 
en salle 410 de la MILC 
Après avoir parlé de la littérature hors les livres, des bases de données et de la génétique dans tous ses états, cette séance portera sur « Interactivité, réticularité et ouverture dans l’édition numérique critique ». On y  interrogera les spécificités de l’édition numérique critique, notamment vis-à-vis des éditions traditionnelles haptiques, en s’intéressant en particulier sur les dispositifs d’interaction et d’hypertexte que permettent ces nouvelles formes de publication.
Nous revenons à la version standard de ce séminaire pour cette séance qui fera dialoguer une doctorante et un chercheur plus expérimenté.
  • Ce sera d’abord Ariane Pinche, doctorante à Lyon-III (CIHAM), qui présentera une communication centrée sur « L’édition numérique des Seint Confessor : encoder, visualiser et analyser » ;
  • suivra Alexandre Gefen, directeur de recherche au CNRS (Paris-III-Sorbonne nouvelle), à propos des « Approches quantitatives et distant reading ».
Pour vous donner une idée de ce que permet l’édition numérique des textes classiques, nous vous proposons, en guise de teaser, de faire un tour du côté du projet Artamène (dont Alexandre Gefen a été un des responsables), un travail assez monumental pour rendre enfin lisible le pléthorique roman Artamène ou le Grand Cyrus de Mlle de Scudéry, l’un des plus longs jamais écrits, et pour le présenter sous les formes mêmes dans lesquelles il était lu au XVIIème siècle.
Pour information, la cinquième et dernière séance, qui portera sur la restitution virtuelle, aura lieu le 9 mai 2018.
Nous espérons vous voir toujours aussi nombreux pour poursuivre cette belle réflexion épistémologique autour de l’évolution de nos pratiques de recherche face aux nouveaux supports numériques !

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Revue Transbordeur – n°2 – Rencontre Le Réverbère

Très prochainement la galerie Le Réverbère (38 Rue Burdeau, 69001 Lyon) accueillera Christian Joschke, Olivier Lugon et Claire-Lise Debluë
pour la présentation du numéro 2 de la revue Transbordeur – photographie histoire société « Photographie et exposition »
La rencontre aura lieu le jeudi 22 mars à 19h30.

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Journée d’études « Des livres de poésie au XXIème siècle? »

Le 6 mars 2018, aura lieu la journée d’études sur « Des livres de poésie au XXIème siècle? » organisée par Benoit Auclerc (Université Lyon III-MARGE) et par Luigi Magno (Université de Rome III).

La journée aura lieu de 10h à 16h30 et se déroulera en salle 410 à la MILC (Maison internationale des langues et des cultures, 35 rue Raulin, Lyon 7).

Le programme et plus d’informations sont disponible sur le site du laboratoire MARGE

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Cycle « Perspectives postcoloniales et antiracistes »

La Maison des Passages, le réseau Sortir du colonialisme et la revue Silence présentent le cycle :

Perspectives postcoloniales et antiracistes

Dans le cadre de la semaine anticoloniale et antiraciste

DU 8 AU 17 MARS 2018
à la MAISON DES PASSAGES
PROGRAMME //
>> Jeudi 8 mars à 18h15 
Rencontre – débat
Du black feminism à l’afroféminisme
avec Nassira Hedjerassi, sociologue de l’éducation, enseignante à l’Université de Paris Sorbonne.

>> Jeudi 8 mars à 20h30
Projection
Les Gracieuses 
(doc, France, 2014, 79 min)
en présence de Fatima Sissani, journaliste et réalisatrice.

>> Samedi 10 mars à 14h30
Atelier de lecture collective

Lecture en arpentage de l’essai de Jérémie Piolat : « Portrait du colonialiste. L’effet boomerang de sa violence et de ses destructions » (Paris, La Découverte, 2011).
L’atelier est organisé par l’association entre-autres, association d’éducation populaire.

>> Vendredi 16 mars à 19h30 
Lecture-spectacle et chants

Histoires d’eaux 
extraits d’Humus de Fabienne Kanor
avec Yolanda MPelé et Ilène Grange – Collectif de l’Âtre

>> Samedi 17 mars à 15h 
Rencontre-débat

Approches économiques et écologiques du postcolonialisme en Afrique
avec Michel Buisson, agroéconomiste

>> Samedi 17 mars à 18h
Rencontre-débat
Que peut nous apporter la décolonialité et le dépassement de l’eurocentrisme ?
avec Jérémie Piolat, philosophe et anthropologue, boursier FRESH (FNRS-FSR) au sein du Laboratoire d’Anthropologie Prospective – IACCHOS de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve.

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Mettre votre thèse en jeu !

En passant

Scientific Game Jam 2018
Grenoble 23-25 Mars 2018
les inscriptions sont ouvertes !

Vous souhaitez vulgariser vos travaux de thèse, mettre en jeu un concept de votre thématique de recherche, quelle que soit votre discipline ?
Participez à la création d’un jeu vidéo en 48h chrono!
La Casemate, la COMUE Université Grenoble Alpes et la Maison pour la Science vous invitent à participer à la Scientific Game Jam, édition 2018.

La Game Jam, comment ça marche ?

La Scientific Game Jam dure 48h et s’étale sur le week-end du 23-25 mars2018. Chaque équipe, constituée sur place, et qui comprend à minima un.e game designer, un.e graphiste, un.e programmeur, un.e sound designer et un.e jeune scientifique. a 48h Chrono pour développer son jeu vidéo.

Pour tout savoir sur le déroulement des éditions précédentes, voir les jeux réalisés visitez www.grenoblegamelab.com

Les repas, boissons et cafés sont fournis.
Il est conseillé à chacun d’apporter son propre matériel informatique et créatif. Les équipes sont accompagnées par des médiateurs de La Casemate, des chercheurs et des créatifs.

Le dimanche à 16h, les jeux réalisés sont présentés au public et à un jury de professionnels. Trois prix sont attribués à chaque Game Jam Session.

Je participe à la Game Jam !

Les partenaires de la Game Jam

Les Scientific Game Jam se déroulent en collaboration avec des chercheurs et enseignants chercheurs des établissements de la COMUE Université Grenoble Alpes, la Casemate et la maison pour la science. Depuis 2017, elles sont financées dans le cadre du programme rayonnement scientifique et culturel de l’IDEX UGA .
Nous sommes également partenaires des Scientific Game Jam organisées par le CRI de Paris et par l’Université de Bordeaux.
Tous les jeux créés dans le cadre des Game Jam Sessions sont diffusés sous licence Creative Commons CC-BY-NC 3.0.

Vous avez des questions ?
Envoyez un mail à Pascal Moutet, responsable du Media Lab de La Casemate : pascal.moutet@lacasemate.fr

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Le 7 mars 2018 : Prochaine réunion mensuelle des Têtes Chercheuses

Rejoignez-nous le 7 mars à 17h30 dans la salle 410 du batîment MILC pour des présentations d’avancées de recherche, suivi par le traditionnel verre dans un bar à proximité.

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Appel à communications – Journée d’étude doctorale de LCE « Héritages : transposition, réappropriation, variation », le 5 octobre 2018

 

Pour plus de renseignement, nous vous invitons à consulter le site du laboratoire LCE 

 

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Contribuez à Action Parallèle !

Le blog Action Parallèle recherche de nouveaux contributeurs : venez nous rejoindre !

Action Parallèle a été créé en juin 2015 par une petite équipe de jeunes chercheurs Montpelliérains de différentes disciplines, ayant soif de partage, et dont certains étaient passés par les Têtes Chercheuses. À ce titre, le blog propose régulièrement des critiques et dossiers sur l’actualité culturelle et artistique. Depuis sa création, d’autres chercheurs installés à Paris, Lyon, Lille ont rejoint le collectif ; chacun apportant sa perception, sa sensibilité et sa passion pour la culture.

Alors que nous sommes persuadés que la culture est essentielle parce qu’elle est partage, rencontre de la différence, lien, émotion, celle-ci est souvent malmenée et considérée à tort comme futile.

Venez écrire avec nous et prenons ensemble le parti de la défendre tous les jours, par notre action parallèle…

Pour tout renseignement, vous pouvez nous contacter à : actionparallele@gmail.com

https://actionparallele.com/

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Appel à contributions pour le 5ème numéro de Fantasy Art and Studies : la Fantasy japonaise

Made in Japan

Appel à contributions / Call for papers

Si Fantasy est un mot anglais, le genre de fiction qu’il désigne ne s’est pas uniquement développé dans le monde anglo-saxon mais également bien au-delà de ses frontières. Le Japon a ainsi développé une Fantasy particulièrement prolifique qui a su conquérir le reste du monde via les mangas, les anime, les jeux vidéo et les light novels.

Des Chroniques de la Guerre de Lodoss de Ryo Mizuno au studio Ghibli et aux œuvres de ses réalisateurs phares Hayao Miyazaki et Isao Takahata, en passant par la franchise de jeux vidéo Final Fantasy de Square Enix, la Fantasy japonaise oscille constamment entre les tropes de la Fantasy occidentale et le folklore traditionnel de l’Extrême Orient.

Si les œuvres de Miyazaki sont pour la plupart basées sur des romans pour la jeunesse occidentaux, la nouvelle génération de réalisateurs de films d’animation représentée par Mamoru Hosoda semble privilégier le mélange entre vie contemporaine et dimension magique ancrée dans le folklore japonais.

De même, la série de light novels de Fuyumi Ono Les Douze royaumes et le roman Les Contes du Magatama : La Fille de l’eau de Noriko Ogiwara puisent leur inspiration dans la mythologie japonaise et les récits traditionnels chinois.

Pour son cinquième numéro, Fantasy Art and Studies vous invite à explorer la richesse et la diversité de la Fantasy made in Japan. Quelle est la spécificité de la Fantasy japonaise ? Comment les industries de la pop culture japonaise parviennent-elles à créer des franchises aptes à conquérir une large audience par-delà le Japon ?

Vous pouvez aussi interroger la question des influences mutuelles entre les Fantasy japonaise et occidentale. À quel point la Fantasy japonaise est-elle influencée par des œuvres occidentales ? Inversement, comment la Fantasy japonaise (et, au-delà, le folklore, la culture et les coutumes japonaises, en particulier à travers la figure du samouraï et de son code d’honneur) influence-t-elle et inspire-t-elle la fiction occidentale ?

Tous les domaines de la pop culture japonaise sont bienvenus, du moment que les œuvres traitées relèvent de la Fantasy.

Vos articles (6 pages maximum), rédigés en français ou en anglais, sont à envoyer au format .doc, en Times New Roman corps 12, interligne simple, avant le 26 juin 2018 à fantasyartandstudies@outlook.com

 

Though Fantasy is an English word, the kind of fiction it refers to has not only spread in the English speaking world but also far beyond its borders. Among the countries that have developed a local and very rich imaginative fiction, Japan has been able to export its own Fantasy into the rest of the world through its various popular media: manga, anime, light novels, and video games.

From Ryo Mizuno’s novel franchise Record of Lodoss War to Studio Ghibli and the works of its famous directors Hayao Miyazaki and Isao Takahata through Square Enix video game franchise Final Fantasy, Japanese Fantasy has proved to constantly navigate between western tropes of the genre and traditional Eastern Asian folklore.

If Miyazaki’s works are mostly based on western Fantasy children novels, the new generation of animation directors represented by Mamoru Hosoda seems more akin to blend contemporary daily life and a magical dimension rooted in Japanese lore.

Similarly light novels such as Fuyumi Ono’s Twelve Kingdoms series or Noriko Ogiwara’s Dragon Sword and Wind Child find their inspiration in Japanese mythology and Chinese traditional narratives.

For its fifth issue, Fantasy Art and Studies invites you to explore the richness and the diversity of the Fantasy production made in Japan. What is the specificity of Japanese Fantasy? How do Japanese pop culture industries manage to create franchises that can conquer a large audience beyond Japan?

You can also consider the question of the mutual influence between Japanese and western Fantasy. How much of Japanese Fantasy is influenced by western Fantasy works? Conversely, how does Japanese Fantasy (and, beyond, Japanese folklore, culture and traditions, especially through the samurai figure and his code of honour) influence or inspire western fiction?

Papers on Fantasy works from all areas of Japanese pop culture (manga, anime, light novels, video games, movies) are welcome.

Your papers (6 pages max.), in English or French, are to be sent in .doc format, Times New Roman 12pts, single-line spacing, before June 26th 2018 to fantasyartandstudies@outlook.com

 

Made in Japan
Appel à textes et illustrations / Call for stories and illustrations

 

Des dragons aux corps serpentins volant dans le ciel, des samouraï faisant face à des bakemono, et des processions de yôkai, où l’on reconnaît kitsune, tanuki, tengu, et tant d’autres créatures merveilleuses… Bienvenue dans le monde des contes et légendes japonais.

Pour son cinquième numéro, Fantasy Art and Studies vous invite à soumettre vos meilleures nouvelles inspirées par le folklore japonais.

Vos nouvelles (7 pages maximum), rédigées en français ou en anglais, sont à envoyer au format .doc, en Times New Roman corps 12, interligne simple, avant le 26 juin 2018 à fantasyartandstudies@outlook.com

Illustrateurs, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez illustrer ce numéro.

Nous acceptons également de courts mangas (pas plus de 10 pages). Veuillez nous contacter avant toute soumission de ce type.

Serpentine dragons flying in the sky, samurai facing bakemono, and processions of yôkai, where you can see kitsune, tanuki, tengu, and so many other fabulous creatures… Welcome in the world of Japanese spirits and folklore.

For its fifth issue, Fantasy Art and Studies invites you to submit your best short stories inspired by Japanese folklore.

Your stories (7 pages max.), in English or French, are to be sent in .doc format, Times New Roman 12pts, single-line spacing, before June 26th 2018 to fantasyartandstudies@outlook.com.

Illustrators, please get in touch if you want to illustrate this issue.

We also welcome short comic strips (no more than 10 pages) in manga style. Please do get in touch before submitting one.

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

L’ineffable théâtre : Lyon Physical Theatre

Appel à participation

Projet ouvert à tous les étudiant.es de Lyon 2 ; pas de niveau particulier requis.

Mené par Benjamin Forel – metteur en scène et chorégraphe professionnel

Si vous souhaitez découvrir de près les ficelles d’une création théâtrale et vous investir dans un projet intimiste mêlant théâtre, danse et performance, n’hésitez plus ! L’Ineffable Théâtre, compagnie lyonnaise ambassadrice du physical theatre, propose à tous les étudiants de Lyon 2 de participer à la re-création de sa pièce « Didascalies ». Cette création qui confronte le spectateur à l‘acteur de manière interactive et innovante est jouée depuis 2016 par des interprètes professionnels. Remontant à la source du geste théâtral, elle permet au spectateur d’interagir avec l’acteur à l’aide d’un répertoire donné de « Didascalies ». En s’arrachant très vite aux codes et en gardant le public en alerte, ce spectacle cherche à atteindre une certaine plénitude du jeu enfantin, et à inviter le spectateur à y prendre part, en s’amusant. À partir de janvier 2018, Benjamin Forel et son équipe vous donnent la possibilité de devenir ces interprètes, le temps d’un semestre.

Réunion d’informations: mercredi 24 janvier à 18h à la salle polyvalente – MDE

Renseignements :  Service d’action artistique et culturelle

www.ineffable-theatre.fr/didascalies

Images intégrées 2

pour plus d’informations :

Lien vidéo: https://vimeo.com/218110889

sur la compagnie :https://www.ineffable-theatre.fr/

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Troisième séance du séminaire « Administrer la vérité »

Mardi 12 décembre 2017 aura lieu la troisième séance du séminaire annuel portant sur « administrer la vérité », organisé par Fabienne Boissiéras de l’équipe MARGE de l’Université Lyon 3.

Lors de cette séance, Jérémie Majorel interviendra sur le thème « Fiction et témoignage : Derrida, Nichanian », et Marie-Jeanne Zenetti interviendra sur « Trouble dans le pacte : écritures documentaires et post-vérité ».

La séance aura lieu de 17h à 20h, en salle de la Rotonde (18 rue Chevreul, 6è étage).

administrer la vérité (1)

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Séminaire Gadges, jeudi 30 novembre de 14h à 16h, 18 rue chevreul

Le jeudi 30 novembre 2017, de 14h à 16h, aura lieu la quatrième séance du séminaire du GADGES, groupe de travail de l’IHRIM-Lyon 3, qui porte cette année sur le thème « Lire par morceaux : lecteurs et lectures de recueils et d’anthologies (XVIe-XVIIIe siècle) ».

Lors de cette séance, Mme Delphine Reguig (Univ. Paris Nanterre) interviendra sur le thème « Les Oeuvres diverses de 1674 : Boileau auteur de recueil », puis Nicolas Réquédat (Académie de Lyon) interviendra sur « Les préfaces des éditions collectives de jean Racine :Une relecture téléologique »

Ci jointe, vous trouverez l’affiche avec les différentes séances qui auront lieu cette année. Pour des informations complémentaires (détail du programme, objet du séminaire…), voir les carnets « Hypotheses » du séminaire en suivant le lien : https://recueils.hypotheses.org/

Le séminaire qui aura lieu jeudi 30 novembre de 14 à 16h se tiendra en salle Chevreul 203 (18 rue Chevreul, 69007 LYON, 2ème étage)

Aff_seminaireGADGES

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Rencontre avec le conteur Jean Porcherot vendredi 24 novembre

Rencontre avec le conteur Jean Porcherot : réévaluer les arts de la parole

Vous êtes cordialement invités à venir écouter la performance-conférence du conteur Jean Porcherot, le vendredi 24 novembre 2017, dès 14 heures, sur le campus Berges du Rhône (salle B158).

Jean Porcherot appartient à ces “néo-conteurs” qui font vivre la parole du conte dans des espaces et des temps propres à la ville et à l’époque actuelle. Fondateur en 1983 de l’Atelier conte des Ateliers de la rue Raisin, initiateur des festivals du Conte dans la Loire des années 1990 et de la Nuit du Conte depuis 1994, conteur, formateur, porteur inlassable de la parole contée auprès de milliers de grandes et de petites oreilles, Jean Porcherot est aussi un découvreur d’histoires.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles: 18 quai Claude Bernard, salle B158 (bâtiment Bélénos)

Pour plus d’informations: http://www.univ-lyon2.fr/actualite/actualites-culturelles/rencontre-avec-le-conteur-jean-porcherot-reevaluer-les-arts-de-la-parole-743815.kjsp
Contacts : delphine.gleizes@univ-lyon2.fr ; veronique.corinus@univ-lyon2.fr

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook

Lire par morceaux : Seminaire GADGES, 16 novembre 14h-17h, 88 rue Pasteur

Le jeudi 16 novembre 2017, de 14h à 16h, aura lieu la troisième séance du séminaire du GADGES, groupe de travail de l’IHRIM-Lyon 3, qui porte cette année sur le thème « Lire par morceaux : lecteurs et lectures de recueils et d’anthologies (XVIe-XVIIIsiècle) ».

 Lors de cette séance, Mme Myriam Speyer (Univ. De Caen) interviendra sur le thème « Du “ramas de diverses poësies” aux “recueil des plus belles pièces”. Dynamiques de compilation, dynamiques de canonisation dans les recueils collectifs de poésies au XVIIe siècle », puis Maxime Cartron (Univ. Lyon 3) interviendra sur « Des recueils collectifs de poésies aux antho­logies modernes : constantes de compilation, constantes de canonisation »

 Vous trouverez sur ce lien l’affiche avec les différentes séances qui auront lieu cette année. Pour des informations complémentaires (détail du programme, objet du séminaire…), voir les carnets « Hypotheses » du séminaire en suivant le lien : https://recueils.hypotheses.org/

Le séminaire qui aura lieu jeudi 16 novembre de 14 à 16h se tiendra en salle PUQ 404, à l’IUT (88 rue Pasteur, 69007 LYON).

Têtes Chercheuses

Association de doctorants en Lettres, Langues, Linguistique et Arts implantée en Rhône-Alpes, les Têtes Chercheuses organisent des réunions mensuelles et des manifestations scientifiques afin de permettre l'échange et l'émulation entre doctorants.

More Posts

Follow Me:
Facebook