Deuxième séance du séminaire 2017-2018 des Têtes Chercheuses !

Image

Nous avons le plaisir de vous signaler la deuxième séance du séminaire de recherche 2017-2018 de l’association de doctorants Les Têtes Chercheuses sur les « Métamorphoses du document et pratiques de recherche à l’ère des Humanités numériques ».
Ouverte à tous, cette deuxième rencontre portera sur la « Recomposition et Sérialisation de masse : enjeux des bases de données numériques en SHS ». Elle aura lieu le lundi 11 décembre, de 14h à 17h, en salle 410 de la MILC (35 Rue Raulin, Lyon 7e).
Nous écouterons Miriam Speyer, doctorante à l’université de Caen, sur « Refaire Lachèvre… L’exploration de corpus poétiques massifs à l’aide d’une base de données » et Jean-Pierre Dedieu, PU émérite en histoire, directeur de recherche au CNRS, sur « Les bases de données pour la recherche : statut, fonctions, technique ».
Pour information, la troisième séance, qui portera sur les rapports entre génétique et documents numériques, aura lieu à la mi-février 2018.
Pour plus d’information sur notre séminaire, rendez-vous sur le site de l’association.
Après le succès de la première séance du séminaire, nous espérons vous retrouver nombreux et nombreuses pour la deuxième !
Plus d’informations sur le programme du séminaire 2017-2018 des Têtes Chercheuses ici !

Actes en ligne du colloque « Recomposition » (20-21 mai 2016)

Mis en avant

Actes du colloque « Recomposition » des 20 et 21 mai 2016

À la suite du colloque « Recomposition » qui s’est tenu au sein des Universités Jean Moulin Lyon 3 et Lumière Lyon 2, les Têtes Chercheuses publient huit articles issus des communications prononcées lors des deux journées (le programme complet du colloque est consultable dans la rubrique « Évènements » du blog).

Cadre de réflexion

La recomposition est l’action de composer de nouveau, c’est-à-dire de réunir des éléments auparavant dissociés ou de modifier l’association de plusieurs éléments en gardant une composition préexistante. Ce processus peut avoir deux visées absolument contraires, si on les pousse à l’extrême : une reprise à l’identique (reconstituer, recommencer, répéter…) ou bien une reprise par différenciation (réagencer, remettre en cause, réformer…).

Le terme « recomposition » permet donc, avant tout, de réinvestir l’éternelle question de la tradition et de l’innovation, et des tensions entre l’ancien et le nouveau. Dire « recomposition », c’est se permettre d’envisager des dynamiques de transformation qui vont de l’hommage déférent à la défiguration complète. La notion de recomposition permet de penser ce qui relève du changement et de l’appropriation. Grâce à cette notion, il est également possible d’éclairer des zones de transition et de passage. Nous sommes ainsi invités à ressaisir la mobilité des processus esthétiques, linguistiques, politiques, etc, qui font l’objet de nos recherches.

Présentation des articles

Tout d’abord, nous présentons comme un ensemble uni les trois articles issus de la quatrième session du colloque intitulée « la recomposition dans le détail des procédés ». Ces trois articles, dans le domaine de la littérature, ont en commun de proposer des analyses stylistiques de plusieurs procédés d’écriture par lesquels s’opère une recomposition : la métaphore chez Chrétien de Troyes, la paraphrase chez Anne-Thérèse de Lambert, et la dérivation lexicale chez Marivaux. Ces procédés sont utilisés par ces auteurs et cette autrice pour composer leurs œuvres en créant des déplacements par rapport à des textes sources ou à des usages lexicaux. Ces procédés d’écriture peuvent ainsi être analysés comme relevant d’un processus d’appropriation et de transformation littéraires.

Nous vous invitons donc à lire :

– Samuel Molin (CLARE, Bordeaux Montaigne) : « Le processus de recomposition métaphorique dans la réécriture d’Ovide au XIIe siècle » ;

– Nadège Landon (IHRIM, UJM) : « Anne-Thérèse de Lambert « paraphrase » Montesquieu ? Une recomposition du Traité de la considération » ;

– Alice Dumas (MARGE, Lyon 3) : « La dérivation lexicale dans l’œuvre narrative de Marivaux ; un cas de recomposition sémantique ».

Issus des trois autres sessions du colloque, nous présentons ensuite cinq articles aux objets variés qui s’intéressent aux enjeux de la recomposition (dans quels contextes et à quelles fins observe-t-on une recomposition ?) et à ses dynamiques internes (par quelles dynamiques et à partir de quel matériau recompose-t-on une langue, une œuvre, une musique ou un savoir ?).

– Piotr Plocharz (ICAR, ENS de Lyon) : « Quelle langue parle-t-on aux VIIIe et IXe siècles ? Une double recomposition de la langue ».

Cet article nous plonge dans l’étude linguistique des langues romanes en s’interrogeant sur la langue latine telle qu’elle est recomposée par ses locuteurs du Moyen-Âge par rapport à une norme classique élaborée d’après le canon des textes antiques.

– Claire Fonvieille (IHRIM, Lyon 2) : « Vivaldi re-produit : l’interprétation musicale comme recomposition de l’œuvre »

Cet article de musicologie s’interroge sur le passage de la musique écrite à la musique jouée en analysant ce qui se trouve « recomposé » par l’interprétation musicale, en prenant l’exemple de deux interprétations musicales des célèbres Quatre saisons de Vivaldi.

– Ariane Carmignac (CIEREC, UJM) : « Le composite à l’œuvre ? L’Archivio Graziano Arici, une archive photographique contemporaine, entre pratique du réassemblage et création d’un ensemble inédit ».

Cet article portant sur la photographie envisage l’agencement d’une archive photographique à la fois dans sa tension entre le composite et le composé. L’analyse de la genèse de l’archive comme recueil de documents et de son appréhension esthétique comme un tout permet d’éclairer une dynamique de perpétuelle recomposition qui caractérise la démarche du photographe Graziano Arici.

– Elizaveta Chernyshova (ICAR, Lyon 2) et Julien Thiburce (ICAR, Lyon 2) : « Les objets de la ville et leur recomposition : appréhension des objets et de leurs significations en situation d’interaction dans l’espace urbain grand-lyonnais ».

Cet article propose une analyse linguistique de la verbalisation des perceptions au cours d’une discussion. La recomposition apparaît dans le processus dynamique de négociation du sens, au fur et à mesure de l’avancée de la discussion et des événements extérieurs qui la nourrissent.

Bonne lecture !

Le comité d’organisation, Hélène Lannier, Adam Renwick et Charlotte Triou.

Événement organisé avec le soutien des Universités Lyon 2 et Lyon 3, de l’ED 3LA et des laboratoires IHRIM, ICAR, CRTT, GADGES-IHRIM Lyon 3 et MARGE.

 

Vous avez un projet en tête, mais vous manquez de financement ?

Nos collègues du Service de Vie Etudiante Lyon 2 vous livrent le message suivant…

 

Les inscriptions au Concours des bourses Déclics jeunes sont ouvertes jusqu’au 30 novembre 2017.
Le concours s’adresse à tous les jeunes de 18 à 30 ans, porteurs d’un projet individuel, original, innovant et altruiste, quel que soit son domaine d’application.

Pour candidater, les jeunes porteurs de projet doivent s’inscrire en ligne et renseigner un questionnaire auquel ils doivent joindre une lettre de recommandation.
Les candidats sont donc invités à se connecter  sur le site internet de la Fondation de France.

Au terme d’un long processus de sélection, les 20 lauréats dont le projet aura été sélectionné recevront chacun une bourse de 7600 euros.

Vous pouvez trouver ci-dessous les différents éléments constituant l’appel à candidatures, c’est-à-dire :

– l’affiche (Cette affiche peut être diffusée ou affichée dans vos locaux)

– le règlement du Concours

– les questions fréquentes sur le concours.

Lire par morceaux : Seminaire GADGES, 16 novembre 14h-17h, 88 rue Pasteur

Le jeudi 16 novembre 2017, de 14h à 16h, aura lieu la troisième séance du séminaire du GADGES, groupe de travail de l’IHRIM-Lyon 3, qui porte cette année sur le thème « Lire par morceaux : lecteurs et lectures de recueils et d’anthologies (XVIe-XVIIIsiècle) ».

 Lors de cette séance, Mme Myriam Speyer (Univ. De Caen) interviendra sur le thème « Du “ramas de diverses poësies” aux “recueil des plus belles pièces”. Dynamiques de compilation, dynamiques de canonisation dans les recueils collectifs de poésies au XVIIe siècle », puis Maxime Cartron (Univ. Lyon 3) interviendra sur « Des recueils collectifs de poésies aux antho­logies modernes : constantes de compilation, constantes de canonisation »

 Vous trouverez sur ce lien l’affiche avec les différentes séances qui auront lieu cette année. Pour des informations complémentaires (détail du programme, objet du séminaire…), voir les carnets « Hypotheses » du séminaire en suivant le lien : https://recueils.hypotheses.org/

Le séminaire qui aura lieu jeudi 16 novembre de 14 à 16h se tiendra en salle PUQ 404, à l’IUT (88 rue Pasteur, 69007 LYON).

Colloque « Input Pictura Poesis » (MARGE)

Les 16 et 17 novembre prochains aura lieu le colloque « Input Pictura Poesis », organisé par Gilles Bonnet et Jérôme Thélot de l’équipe MARGE, dont les Têtes Chercheuses sont proches – Gilles Bonnet avait présenté une passionnante communication lors de la première séance du séminaire 2017-2018 de l’association.

Ce colloque aura lieu de 9h à 17h les deux jours, en salle Caillemer (15 quai Cl. Bernard, 69007 LYON).

input pictura poesis

Prochaine réunion des Têtes Chercheuses !

La prochaine réunion de l’association, la deuxième depuis la rentrée, aura lieu le mercredi 15 novembre, de 17h30 à 20h, dans notre nouveau QG, en salle 410 de la MILC (35 rue Raulin, dans un bâtiment flambant neuf).


Nous revenons à un format plus traditionnel, puisqu’elle se composera d’un volet méthodologique et d’un volet scientifique.

Le volet méthodologique portera sur une des problématiques qui touchent le plus aux difficultés des doctorant.e.s : « incontournable bibliographie : comment s’y prendre sans se pendre ? ». Nous réfléchirons ensemble à comment faire face à l’hydre que semblent parfois constituer les immenses sommes de littérature secondaire auxquelles nous avons affaire pendant le doctorat.

Le volet scientifique sera présenté par Lauralie Chatelet (doctorante en littérature comparée à Lyon 3), qui nous fera réfléchir sur « Le cri chez Cioran, ou comment dialoguer dans un monde absurde »


Après ces heures réflexives et si ces dernières n’ont pas suffit à apaiser vos angoisses de doctorants, nous vous proposons de venir échanger plus légèrement autour d’une bière (ou toute autre boisson, alcoolisée ou non) dans un des merveilleux bars du 7ème arrondissement.

Nous espérons vous voir nombreux !

Formation-action pour les doctorants dans le domaine de l’innovation

L’université de Lyon nous transmet cette annonce susceptible d’intéresser certain.e.s doctorant.e.s des Têtes Chercheuses.

Il s’agit du lancement de la campagne de recrutement des doctorants à l’Académie de l’innovation. Toutes les informations sont disponibles sur le site de l’Université de Lyon .

Le recrutement est lancé auprès des tous les doctorants, toutes disciplines confondues. Celui-ci se termine le 17 décembre.

L’académie de l’innovation débutera le 23 janvier 2018 et se terminera le 24 Avril 2018. Il s’agit d’une formation-action en plusieurs modules (9 jours de travail sur 3 mois) demandant du travail en équipe-projet et en ateliers pratiques. Les doctorants travailleront en groupes pluridisciplinaires sur des projets proposés par les laboratoires de recherche du site Lyon-Saint-Etienne ou par les doctorants eux-mêmes.  Tous les domaines de l’innovation sont concernés : projets économiques, projets sociaux, projets sportifs, projets culturels. La candidature se fait via SIGED, C1 – Académie de l’innovation. Elle correspond à un crédit de 40 heures validées dans le cadre des formations transversales dispensées par l’Université de Lyon.

Une reunion d’information Avant-première Académie de l’innovation aura lieu le 20 novembre 2017 à 18h00 à la Pre-Fabrique de l’innovation, Campus LyonTech-la Doua, 28-30 avenue Gaston Berger (sous bâtiment quai 43), 69 100 Villeurbanne.

Pour toutes informations, vous pouvez contacter Darina SAINCIUC, chef de projet Académie de l’innovation (Darina.sainciuc@universite-lyon.fr).

« Braise-moi » un projet de livre de recettes du magazine Hétéroclite

Le magazine LGBT lyonnais Hétéroclite lance un projet de livre de recettes, agrémentées de référence historiques, littéraires, musicales, pop, queer et lgbt intitulé : Braise-moi, manuel de cultures queer dans la cuisine écrit par notre chroniqueuse Emilie Bouvier.

Vous trouverez plus d’informations en suivant ce lien: https://www.kisskissbankbank.com/braise-moi-manuel-de-cultures-queer-dans-la-cuisine

Communiqueě-de-presse-Braise-moi-manuel-de-cultures-queer-dans-la-cuisin

Journée du recrutement franco-allemand VILLAFRANCE à l’Université Jean Moulin LYON 3, 7 novembre, Manufacture des tabacs

Le mardi 7 novembre aura lieu la journée de recrutement franco-allemand Villa-France, à l’université Jean-Moulin Lyon 3 sur le site de la manufacture des Tabacs pour rencontrer des entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes de 9h à 17h.

Journée ouverte à tous les publics – INSCRIPTION PREALABLE EN LIGNE CONSEILLEE

Villa Gillet – « La chose publique », Festival des idées: programme

Voici le lien du programme du festival organisé par la  Villa Gillet « La chose publique, un festival des idées: perspectives européennes » qui aura lieu du 16 au 25 novembre.

http://www.villagillet.net/newsletter/NEWSLETTER/2017/LA_CHOSE_PUBLIQUE/NL1/Index.html

Séminaire « administrer la vérité » – MARGE

Le mardi 24 octobre 2017, débutera le séminaire annuel portant sur « Administrer la vérité », organisé par Fabienne Boissiéras du groupe MARGE.

Lors de cette séance, Fabienne Boissiéras fera une présentation du séminaire. Puis M. Hugues Constantin de Chanay interviendra sur « Rappels à la vérité dans le début d’entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen: le « fake », du mensonge à la bêtise et à l’insinuation ».

Marida Di Crosta interviendra enfin sur le thème « Des vidéoblogs « mensongers » ? interprète, personnage, et « personae internet » ».

La séance aura lieu de 17h à 20h, en salle de la Rotonde (18 rue Chevreul, 6è étage).

Si vous avez le temps, rendez-vous à cet événement qui traite de sujets on-ne-peut-plus actuels !

administrer la vérité

Rencontres Villa Gillet: Christophe Honoré, Elisabeth Roudinesco, Gérald Bronner et Marc Joly

Voici  le programme de rencontres en octobre et en novembre organisées par la Villa Gillet:

  • lundi 16 octobre à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, à 19h30: Rencontre avec Christophe Honoré
  • Mercredi 18 octobre à la Villa Gillet, à 19h30 : Rencontre avec Elisabeth Roudinesco
  • Jeudi 9 novembre à Sciences-Po Lyon, à 19h: Entretiens avec Gérald Bronner et Marc Joly: « A quoi sert la sociologie? »

Venez nombreux!

« Les Discours Programmateurs » Journée d’étude internationale, 19-20 octobre, ENS de Lyon

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue des journées d’étude internationales « Les Discours Programmateurs » qui se dérouleront à l’ENS de Lyon et à l’IFÉ le jeudi 19 et le vendredi 20 octobre.

Les Discours Programmateurs

JOURNÉES D’ÉTUDE INTERNATIONALES


Organisées par

LanDES (UMR 5191 ICAR, CNRS & ENS / Lyon 2)

USIAS (The University of Strasbourg Institute for Advanced Study)


Avec, au programme, entre autres, les conférenciers :

Didier Bottineau
(Paris)        Georges Kleiber (Strasbourg)

Laurent Filliettaz (Genève)   Jacques Moeschler (Genève)

Jeudi 19 octobre 2017 (Amphithéâtre Descartes)

Vendredi 20 octobre 2017 (Salle des Conférences IFÉ)

ENS de Lyon / 15 Parvis Descartes 69007 Lyon / Métro Debourg

Le programme est consultable en ligne:

https://dprogrammateur.sciencesconf.org/

L’entrée est libre.

2ème séance du séminaire de l’IHRIM-Lyon 3-Gadges- « Lire par morceaux » – jeudi 19 octobre 2017, 14-16h

Jeudi 19 octobre 2017, de 14h à 16h, en salle Chevreul 201, aura lieu la deuxième séance du séminaire de l’IHRIM-Lyon 3-Gadges qui porte cette année sur le thème « Lire par morceaux : lecteurs et lectures de recueils et d’anthologies (XVIe-XVIIIe siècle) ».

Lors de cette séance, M. Guillaume Peureux (Univ. Paris Nanterre) interviendra sur le thème « Un Ronsard à son usage. Un recueil manuscrit dans la bibliothèque de Jean de Piochet (1532-1624) », puis Flavie Kerautret (Univ. Paris-Nanterre) interviendra sur « Mêler « chansons folastres et prologues ». Circulation des discours de Bruscambille à Rouen (1610-1632) »

Pour des informations complémentaires (détail du programme, objet du séminaire…), voir les carnets « Hypotheses » du séminaire en suivant le lien : https://recueils.hypotheses.org/

Aff_seminaireGADGES

Forum des rendez-vous de l’emploi 2017

Nous relayons aujourd’hui un appel un peu différent de ceux habituels, car adressé avant tout aux jeunes docteurs. L’université de Lyon organise en effet le 23 octobre le forum des Rendez-vous de l’Emploi qui leur est spécifiquement dédié. Rendez-vous pour les intéressé.e.s à l’Hôtel de Région Auvergne Rhône-Alpes, 1 esplanade François Mitterrand !

Pensez à vous inscrire en suivant ce lien.

Calendrier séminaire « Les chemins actuels de la critique 1968-2018 » ENS-Lyon 2, Jérémie Majorel, Laurent Demanze

Calendrier : le séminaire Les Chemins actuels de la critique 1968-2018 est pensé sur au moins deux années universitaires.
Il aura lieu les vendredis de 14h à 16h en alternance à l’ENS Lyon et à l’Université Lumière Lyon 2.
Il comprendra chaque année deux séances avec un invité extérieur à l’UDL.

Rendez-vous de l’année 2017-2018 :
– 29 septembre (Lyon 2, 18 quai Claude Bernard, salle B147) : séance introductive.
– 27 octobre (ENS, D2 117, ex salle F104) : Adeline Thulard (docteure en études théâtrales) sur l’intérêt de l’École de Toulouse pour les études théâtrales.
Justine Huppe (université de Liège) : « Documenter la vie quotidienne. Enjeux critiques d’une littérature “attentive” chez Marielle Macé et Yves Citton ».
– 24 novembre (Lyon 2, 18 quai Claude Bernard, salle B147) : Florent Coste (École française de Rome) autour de son essai Explore. Investigations littéraires (Questions théoriques, 2017).
– 2 février (ENS, D2 117, ex salle F104) : Claude Burgelin (professeur émérite à Lyon 2) sur le reflux de la psychanalyse dans la critique littéraire actuelle.
– 30 mars (Lyon 2, 18 quai Claude Bernard, salle BER11) : Alexandre Gefen (THALIM, Sorbonne Nouvelle) autour de son essai Réparer le monde. La littérature française face au XXIe siècle (José Corti, à paraître).
– 27 avril (ENS, D2 117, ex salle F104) : bilan provisoire.