Programme du séminaire 2017-2018 des Têtes Chercheuses

Mis en avant

Nous avons le plaisir de vous faire part du prochain rendez-vous scientifique des Têtes Chercheuses! Dès la rentrée universitaire nous organiserons un séminaire autour du thème:

« Métamorphoses du document et Pratiques de recherche à l’ère des Humanités numériques »

L’émergence des Humanités numériques au milieu du XXe siècle a résulté de l’intégration, par les chercheurs et chercheuses en Sciences Humaines et Sociales, de l’informatique dans leurs activités de recherche. Les supports de recherche qui servent de fondement à leurs analyses, et que nous appelons ici « document », se sont renouvelés, passant de l’état analogique au numérisé, voire au numérique natif. Les métamorphoses alors engendrées ont conjointement conduit à certaines mutations des pratiques de recherche. Ce séminaire propose de mener une réflexion épistémologique sur les transformations de nos pratiques de recherche induites par l’évolution numérique du document, en donnant l’occasion à des doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s d’exposer et de conceptualiser leurs pratiques de recherche, en dialogue avec des chercheur.se.s plus exprimenté.e.s.

Programme
Séance 1
16 octobre 2016 : « Le texte hors les livres : création littéraire en contexte numérique ».
Intervenante : Gaëlle Debeaux (CELLAM – Université de Rennes 2)
Senior speaker : Gilles Bonnet (MARGE – Université Jean Moulin Lyon 3)

Séance 2
15 décembre 2017 (date à confirmer) : « Recomposition et sérialisation de masse à l’ère numérique : enjeux de la base de données »
Intervenante : Florence Bonifay (IHRIM – Université Lumière Lyon 2)
Senior speaker : Jean-Pierre Dedieu (LARHRA – Directeur de recherche au CNRS)

Séance 3
Mi février 2018 : « La génétique et le document numérique : nouvelles explorations des processus de création ».

Séance 4
Fin mars 2018 : « Interactivité, réticularité et ouverture dans l’édition numérique critique ».

Séance 5
Début Mai 2018 : « Sources, méthodes et apports de la restitution virtuelle ».

Actes en ligne du colloque « Recomposition » (20-21 mai 2016)

Mis en avant

Actes du colloque « Recomposition » des 20 et 21 mai 2016

À la suite du colloque « Recomposition » qui s’est tenu au sein des Universités Jean Moulin Lyon 3 et Lumière Lyon 2, les Têtes Chercheuses publient huit articles issus des communications prononcées lors des deux journées (le programme complet du colloque est consultable dans la rubrique « Évènements » du blog).

Cadre de réflexion

La recomposition est l’action de composer de nouveau, c’est-à-dire de réunir des éléments auparavant dissociés ou de modifier l’association de plusieurs éléments en gardant une composition préexistante. Ce processus peut avoir deux visées absolument contraires, si on les pousse à l’extrême : une reprise à l’identique (reconstituer, recommencer, répéter…) ou bien une reprise par différenciation (réagencer, remettre en cause, réformer…).

Le terme « recomposition » permet donc, avant tout, de réinvestir l’éternelle question de la tradition et de l’innovation, et des tensions entre l’ancien et le nouveau. Dire « recomposition », c’est se permettre d’envisager des dynamiques de transformation qui vont de l’hommage déférent à la défiguration complète. La notion de recomposition permet de penser ce qui relève du changement et de l’appropriation. Grâce à cette notion, il est également possible d’éclairer des zones de transition et de passage. Nous sommes ainsi invités à ressaisir la mobilité des processus esthétiques, linguistiques, politiques, etc, qui font l’objet de nos recherches.

Présentation des articles

Tout d’abord, nous présentons comme un ensemble uni les trois articles issus de la quatrième session du colloque intitulée « la recomposition dans le détail des procédés ». Ces trois articles, dans le domaine de la littérature, ont en commun de proposer des analyses stylistiques de plusieurs procédés d’écriture par lesquels s’opère une recomposition : la métaphore chez Chrétien de Troyes, la paraphrase chez Anne-Thérèse de Lambert, et la dérivation lexicale chez Marivaux. Ces procédés sont utilisés par ces auteurs et cette autrice pour composer leurs œuvres en créant des déplacements par rapport à des textes sources ou à des usages lexicaux. Ces procédés d’écriture peuvent ainsi être analysés comme relevant d’un processus d’appropriation et de transformation littéraires.

Nous vous invitons donc à lire :

– Samuel Molin (CLARE, Bordeaux Montaigne) : « Le processus de recomposition métaphorique dans la réécriture d’Ovide au XIIe siècle » ;

– Nadège Landon (IHRIM, UJM) : « Anne-Thérèse de Lambert « paraphrase » Montesquieu ? Une recomposition du Traité de la considération » ;

– Alice Dumas (MARGE, Lyon 3) : « La dérivation lexicale dans l’œuvre narrative de Marivaux ; un cas de recomposition sémantique ».

Issus des trois autres sessions du colloque, nous présentons ensuite cinq articles aux objets variés qui s’intéressent aux enjeux de la recomposition (dans quels contextes et à quelles fins observe-t-on une recomposition ?) et à ses dynamiques internes (par quelles dynamiques et à partir de quel matériau recompose-t-on une langue, une œuvre, une musique ou un savoir ?).

– Piotr Plocharz (ICAR, ENS de Lyon) : « Quelle langue parle-t-on aux VIIIe et IXe siècles ? Une double recomposition de la langue ».

Cet article nous plonge dans l’étude linguistique des langues romanes en s’interrogeant sur la langue latine telle qu’elle est recomposée par ses locuteurs du Moyen-Âge par rapport à une norme classique élaborée d’après le canon des textes antiques.

– Claire Fonvieille (IHRIM, Lyon 2) : « Vivaldi re-produit : l’interprétation musicale comme recomposition de l’œuvre »

Cet article de musicologie s’interroge sur le passage de la musique écrite à la musique jouée en analysant ce qui se trouve « recomposé » par l’interprétation musicale, en prenant l’exemple de deux interprétations musicales des célèbres Quatre saisons de Vivaldi.

– Ariane Carmignac (CIEREC, UJM) : « Le composite à l’œuvre ? L’Archivio Graziano Arici, une archive photographique contemporaine, entre pratique du réassemblage et création d’un ensemble inédit ».

Cet article portant sur la photographie envisage l’agencement d’une archive photographique à la fois dans sa tension entre le composite et le composé. L’analyse de la genèse de l’archive comme recueil de documents et de son appréhension esthétique comme un tout permet d’éclairer une dynamique de perpétuelle recomposition qui caractérise la démarche du photographe Graziano Arici.

– Elizaveta Chernyshova (ICAR, Lyon 2) et Julien Thiburce (ICAR, Lyon 2) : « Les objets de la ville et leur recomposition : appréhension des objets et de leurs significations en situation d’interaction dans l’espace urbain grand-lyonnais ».

Cet article propose une analyse linguistique de la verbalisation des perceptions au cours d’une discussion. La recomposition apparaît dans le processus dynamique de négociation du sens, au fur et à mesure de l’avancée de la discussion et des événements extérieurs qui la nourrissent.

Bonne lecture !

Le comité d’organisation, Hélène Lannier, Adam Renwick et Charlotte Triou.

Événement organisé avec le soutien des Universités Lyon 2 et Lyon 3, de l’ED 3LA et des laboratoires IHRIM, ICAR, CRTT, GADGES-IHRIM Lyon 3 et MARGE.

 

Réunion de rentrée des Têtes Chercheuses !

Le lundi 02 octobre, de 17h à 19h30, les Têtes Chercheuses font leur rentrée !

Exceptionnellement sise à l’ENS, site Descartes, salle D2 102, cette première réunion de l’année portera sur un sujet cher à tous.tes les doctorant.es : les formations en doctorat.

Nous aurons le plaisir d’y entendre différent.es intervenant.es, notamment Anne-Marie Mortier, MCf à Lyon 2, et responsable des formations à l’ED3LA.

Nous présenterons aussi l’association, ses projets et les événements à venir pendant cette année qui promet d’être riche : parution de Missile 5, organisation du séminaire d’Humanités numériques, apéros-thèse, etc. !

Bien évidemment, la réunion sera suivie d’un verre partagé dans l’un des bars du 7ème arrondissement.

Nous espérons vous y voir nombreux !

Soirée Didier George Gabily, jeudi 5 octobre 19h-23h, Lavoir Public

L’équipe du laboratoire MARGE, à Lyon 3 annonce que, le jeudi 5 octobre, aura lieu la soirée sur le thème « L’écriture de Gabily », organisée par Elisa Bernard, doctorante de MARGE. Cette soirée d’études aura lieu au théâtre du lavoir Public (4 impasse Flesselles, 69001 LYON), et débutera à 19h jusque minuit.

La soirée est gratuite, merci de vous inscrire auprès par mail à l’adresse frederique.lozanorios@univ-lyon3.fr

PRE-PROGRAMME DE LA SOIREE D’ETUDE DEDIEE A DIDIER-GEORGES GABILY

Lieu de la manifestation : Le Lavoir Public/ Lyon 1er

Date et Horaires : Le Jeudi 5 Octobre 2017 de 19h à 23h

19h : Accueil du public

19h15/19h30 : Présentation de la soirée par Elisa Bernard

19h30/20h : Intervention de Patricia Audouy autour de la parenté du théâtre avec le cinéma : la mise en espace du rêve

20h30/21h : Projection et performance par le collectif Midi/Minuit

21h30/22h : Intervention de Lucie Thevenet « Gibiers du temps : fragments de mythes »

22h/22h30 : seconde performance par le collectif Midi/Minuit

22h30/23h : Intervention par Gui Jourdan  « écrire après l’invention de la musique sérielle »

23h/00h : remerciement par Elisa Bernard et temps d’échange convivial

Venez nombreux et nombreuses!

Affiche Gabily-1

Journée d’initiation aux Humanités numériques

Vous le savez, la question des Humanités numériques, particulièrement présente dans le débat scientifique actuellement, est l’un des objets principaux de réflexion des Têtes Chercheuses cette année, via notre séminaire de recherche « Métamorphoses du document et pratiques de recherche à l’ère des Humanités numériques ». Plus d’information par ici !

Nous communiquerons très prochainement sur notre première séance, le 16 octobre, consacrée à la littérature numérique. Mais quelques jours auparavant aura lieu au Centre de Recherche de l’université Lyon 3 (18 rue Chevreul) une Journée d’initiation aux Humanités numériques, que vous auriez tort de rater !

Organisée par les doctorants du Ciham et d’HiSoMa, cette journée aura lieu le 13 octobre ; elle présentera une orientation plus pratique et méthodologique que le séminaire de recherche des Têtes Chercheuses. Elle se composera de workshops, la matinée (analyse et visualisation de réseau ; XML-TEI), et de conférence l’après-midi (M. Grandjean et E. Pierazzo). Plus d’information sur le blog hypothèse de la journée, notamment concernant l’inscription aux ateliers.

Nous vous invitons chaleureusement à aller assister et vous former aux outils des digital Humanities, tant les formations sont rares en France ! Cette journée se conjugue d’ailleurs très bien avec les éléments plus épistémologiques que nous proposerons lors de notre séminaire, en particulier pour la séance 4 (fin mars 2018), où interviendra au reste Ariane Pinche, l’une des organisatrices de la journée.

1ère séance du séminaire de l’IHRIM-Lyon 3-Gadges : « Lire par morceaux »

Le jeudi 21 septembre 2017 aura lieu la première séance du séminaire de l’IHRIM-Lyon 3-Gadges qui portera cette année sur le thème « Lire par morceaux : lecteurs et lectures de recueils et d’anthologies (XVIe-XVIIIe siècle) ».

La première séance de ce séminaire doctoral aura lieu le jeudi 21 septembre 2017, de 14h à 16h, dans la salle Chevreul 205, et sera consacrée à une « Introduction du séminaire », effectuée par ses organisateurs Mathilde Bombart (Univ. Jean Moulin – Lyon 3), Maxime Cartron (Univ. Jean Moulin – Lyon 3) et Michèle Rosellini (IHRIM – ENS de Lyon).

Aff_seminaireGADGES

Villa Gillet : Une heure avec Don DeLillo

À l’occasion de le parution de Zero K (Actes Sud, 2017). Rencontre avec l’auteur suivie d’une lecture de son texte par le comédien Thomas Rortais. Mercredi 20 septembre à 19h30 à l’Institution des Chartreux.
Animateur : Sylvain Bourmeau / France Culture. En partenariat avec l’Institution des Chartreux, le fond de dotation des Chartreux et avec le soutien des éditions Actes Sud.

Choisir de mourir pour prendre la mort de vitesse, décider de se transformer en créature-éprouvette dans l’attente de jours meilleurs afin de revenir au monde en être humain augmenté et radicalement inédit, telle est l’offre de “Zero K”, un centre de recherches secret. Son principal actionnaire, le richissime Ross Lockhart, décide de faire appel à ses services pour son épouse, atteinte d’une maladie incurable, et convoque son fils unique pour assister à la n programmée de la jeune femme consentante.
Un roman d’une puissance et d’une portée rares, qui met en balance la noirceur du monde tel qu’il va avec la beauté et la splendeur miraculeuses que recèlent nos vies, simples et profondes. Sur les mirages de l’immortalité versus la reconduction du pari sur la finitude humaine, sur l’impossible dialectique du “même” et de “l’autre”, Don DeLillo propose ici une méditation dont l’impressionnante formulation littéraire n’a d’égale que l’abyssale profondeur philosophique.

20 septembre 2017, 19:30  20:30
Institution des Chartreux
58 Rue Pierre Dupont
Lyon 1er

5 € / Gratuit pour les lycéens, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA

Réservez vos places auprès de la Villa Gillet :
• 24h/24 sur www.villagillet.mapado.com
• par téléphone (de 14h à 18h du lundi au jeudi et de 14h à 17h le vendredi) au 04 78 27 02 48

http://www.villagillet.net/portail/la-villa-toute-lannee/detail/article/une-heure-avec-don-delillo/

Séminaire 2017-2018 « Les chemins actuels de la critique » ENS, Lyon 2

Laurent Demanze (ENS de Lyon, CERCC) et Jérémie Majorel (Université Lyon 2, Passages XX-XXI) organiseront à partir de septembre 2017 un séminaire « Les chemins actuels de la critique (1968-2018) ».

Le séminaire est pensé sur au moins deux années universitaires. Il aura lieu les vendredis de 14h à 16h en alternance à l’ENS Lyon et à l’Université Lumière Lyon 2. Il comprendra chaque année deux séances avec un invité extérieur à l’UDL. Rendez-vous de l’année 2017-2018 : 29 septembre (Lyon 2) ; 27 octobre (ENS) ; 24 novembre (Lyon 2, invité Florent Coste) ; 2 février (ENS) ; 30 mars (Lyon 2, invité Alexandre Gefen) ; 27 avril (ENS).

La participation des doctorants est fortement souhaitée, si vous souhaitez intervenir, merci de contacter Jérémie MAJOREL, l’enseignant référent pour ce séminaire commun avec l’ENS jeremie.majorel@univ-lyon2.fr 

Voici l’appel à contributions: Séminaire Les Chemins actuels de la critique LD JM

Double annonce pour la recherche sur la Fantasy

La revue Fantasy Art and Studies, animée par une de nos anciennes adhérentes, publie à ce jour l’appel à contributions pour son numéro 4 portant sur les « Racines Victoriennes » de la Fantasy. Cette revue publie des contributions scientifiques et des écrits de fiction (ou des illustrations), en anglais ou en français

Plus d’infos ici.

La même revue informe les intéressé.e.s que la date limite d’envoi des propositions pour le numéro 3 de la revue (portant sur la « Science Fantasy ») est étendue jusqu’au 01/09.

Plus d’infos par là.

Bourses DREAM NEW – étudier en Nouvelle-Zélande

Les bourses « Dream New » s’élèvent jusqu’à 12 500 NZD$ (environ 8 000 €/ 8 800 CHF) et permettent d’étudier dans une université ou école supérieure néo-zélandaises. La bourse prévoit la prise en charge partielle ou complète des frais d’inscription pour les étudiant(e)s qui souhaitent effectuer un séjour d’études à l’étranger pendant les semestres d’hiver ou d’été 2018 (certains détails varient d’une institution à l’autre).

La campagne est en cours. Les bourses sont attribuées indépendamment des notes et du niveau d’études. Plus d’informations sur la bourse à l’adresse suivante : www.european-funding-guide.eu/fr/bourse/dream-new

Assemblée Générale des Têtes Chercheuses : 30 juin 2017 !

La prochaine Assemblé Générale de l’association aura lieu vendredi 30 juin 2017, à 17h en salle G123 (86 rue Pasteur).

Pour rappel, nous ouvrons le Conseil d’Administration à de nouveaux membres de manière anticipée, en raison du départ de plusieurs d’entre nous, qui sont appelés à d’autres endroits du globe.

Être membre du CA ou du bureau ne nécessite aucune expérience en matière d’activité associative. Au CA, vous participerez à l’organisation des différents projets de l’association – réunions mensuelles, journal Missile, organisation des événements scientifiques,etc. ; au bureau, vous vous concentrerez sur des missions de gestion plus spécifique (la communication des TC sur les réseaux sociaux, par exemple).

L’équipe actuelle prépare déjà les événements des mois de septembre à décembre : le travail du nouveau CA en sera donc facilité, mais il reste bien entendu toute la place pour des idées neuves et pour l’investissement de chacun.e, avec ses compétences, ses envies d’engagement et ses disponibilités propres.

Si intégrer le CA de l’association vous intéresse, ou même si vous hésitez encore un peu, contactez-nous pour en discuter ! Cela ne vous engage en rien.

[MODIFICATION DU 29 JUIN :]
Pour clôturer l’année, nous vous proposons de nous retrouver autour d’un verre et de quelques planches apéritives, au ho36, 36 rue Montesquieu. Si vous êtes indisponibles à l’horaire de l’AG, n’hésitez pas à nous rejoindre ensuite !

Dans la mesure du possible, essayez de prévenir de votre venue, pour que nous puissions estimer le nombre de participants. Pour cela rien de plus simple : une réponse par mail (teteschercheuses.lyon@gmail.com), ou un clic sur la page Facebook de l’événement !

Au plaisir de vous retrouver très vite !

Prochain CA de la Confédération des Jeunes Chercheurs à Nancy les 24 et 25 juin 2017

La Confédération des Jeunes Chercheurs regroupe 40 associations locales de doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s. Elle est ainsi la voix nationale des jeunes chercheurs et chercheuses, apartisane et pluridisciplinaire. Elle est l’interlocutrice privilégiée des pouvoirs publics sur les questions concernant :

  •     la reconnaissance du doctorat comme expérience professionnelle ;
  •     les conditions de travail des jeunes chercheur-e-s ;
  •     les perspectives de carrière des docteur-e-s.

La CJC vous invite à son prochain CA à Nancy les 24 et 25 juin 2017 !

Pour plus de renseignements ou pour confirmer votre venue, merci de nous écrire à contact@cjc.jeunes-chercheurs.org.

En pièce jointe, vous trouverez le flyer de la CJC qui détaille nos valeurs et nos activités.

Le CA sera précédé d’une après-midi de tables rondes sur « Le bien-être au travail en doctorat », organisée le 23 juin à Nancy par l’association Par(en)thèse.  L’après-midi s’articulera autour de deux tables rondes : la première sur le harcèlement moral ou sexuel au cours du doctorat, la seconde sur les conditions de travail des doctorant-e-s. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site web de l’événement https://assoparenthese.wordpress.com/2017/05/24/23-juin-2017-bien-etre-au-travail-en-doctorat/ ou contacter directement les organisateurs et organisatrices : assoparenthese@yahoo.fr

Colloque NASSCFL- « Littérature, livre et librairie en France au XVIIè siècle »

Du mercredi 21 juin au samedi 24 juin, aura lieu le 47è congrès annuel de la North American Society for Seventeeth Century French Literature (NASSCFL). Dans ce cadre, un colloque sur « Littérature, livre et librairie en France au XVIIè siècle » est organisé, et se déroulera à l’ENS de Lyon (21 juin), à l’ENSSIB et à la bibliothèque municipale de Lyon (22 juin), à l’IUT Lyon 3 (23 juin) et aux Archives départementales du Rhône (24 juin).Vous trouverez tous les renseignements nécessaires ainsi que le programme à l’adresse suivante : https://nasscfl-2017.sciencesconf.org/

 

Séminaire « Les relations science-société en pratique » – 21 juin 2017, à Lyon (ISH)

Le mercredi 21 juin 2017 de 10h à 17h aura lieu le séminaire TRANSVERS-HN « Les relations science-société en pratique :quelles nouvelles configurations ? »
au Centre Berthelot, 14 avenue Berthelot, Lyon 7e (salle 303, bât. L)
organisé par l’Institut des Sciences de l’Homme (axe Numérique) et la MSH-Alpes.

TRANSVERS-HN est un séminaire transversal de recherche et de formation en humanités numériques organisé par l’Institut des Sciences de l’Homme (Lyon) dans le cadre de son axe scientifique Numérique et la MSH Alpes (Grenoble). Il est destiné aux enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs et doctorants. Cette 2e séance intitulée « Les relations science-société en pratique » vise à réfléchir et discuter les définitions des rapports entre activité scientifique et monde extra-académique, à partir de leurs médiations numériques. Elle est organisée en collaboration avec le Pôle régional de l’ISCC Communication et information, numérique et industries créatives (CINIC).

Il n’est pas nouveau de dire que la production des connaissances scientifiques est perméable aux évolutions de l’organisation du champ scientifique, à travers, par exemple, des réseaux de coopération scientifique (Vinck,1992), interdisciplinaires et multipartenariaux autour du principe organisateur du projet. Ainsi, tenir une posture critique facilite l’analyse des relations entre notre activité scientifique et la société à partir des transformations des modalités de financement ou d’orientations stratégiques par exemple. Même si les impacts structurants de ces implications socio-économiques de la recherche publique la transforment, l’objectif du séminaire sera différent et posera la question centrale à notre réflexion : selon quelles médiations les rapports entre science et société s’organisent-ils ?

Il s’agira donc de nous intéresser à l’hybridation des pratiques scientifiques, à d’autres formes de production de savoir et d’innovation : observatoires, fablab, social medialab, dont certaines sont en fait constitutives de nouvelles formes de productions industrielles, portées par les industries créatives par exemple.

Programme

Matinée (10h-12h) :

Anne Piponnier, Sciences de l’information et de la communication (CREM, Université de Lorraine)

Françoise Paquienséguy, Sciences de l’information et de la communication (ELICO, SciencesPo Lyon)

Après-midi (14h-17h) :

Expérimentation pratique de méthodologies non académiques sur et avec le numérique

Atelier autour des croisements des arts numériques et des sciences humaines et sociales.
Séance animée par Pierre Amoudruz, directeur artistique (Laboratoire des usages, AADN | Arts et Cultures Numériques) et Jeanne Drouet (Centre Max Weber, CNRS)
>> Programme complet & informations ci-joints

Pour plus d’information sur l’axe scientifique Numérique : www.ish-lyon.cnrs.fr/axes1620/numerique

Pour des raisons d’organisation, les organisateurs vous prient de vous inscrire sur le formulaire en ligne suivant: ISH_20170621_AxeNumerique_Seminaire_Programme
 http://enquetes.ish-lyon.cnrs.fr/index.php/542882/lang-fr

Prochain café jeunes chercheur.e.s ENthèSe lundi 26 juin 2017 au Johnny’s Kitchen de 17h à 19h

La prochain Café Jeunes Chercheur·e·s de l’association EnthèSe aura lieu le lundi 26 juin 2017. Comme à l’ordinaire, c’est au Johnny’s Kitchen, de 17h à 19h. Le thème sera: « Doctorat et vie privée : retours d’expérience ».

L’équipe organisatrice recherche encore des doctorant·e·s pour témoigner: qui auraient eu un (ou plusieurs !) enfants durant la thèse, qui se sont marié·e·s, ont acheté une maison, ont eu à gérer l’éloignement d’avec leur conjoint·e, qui ont eu à assumer un vrai-faux-job (alimentaire ou pas) en plus. Ou bien tout à la fois ! Le ton sera informel, le témoignage durera environ 5 minutes.

affiche_enthese_cafe_JC_26juin_cs3

Réunion des Têtes Chercheuses : faire le bilan d’une année de thèse

Ami.e.s, Adhérent.e.s : Têtes Chercheuses !
C’est avec grand plaisir que nous vous invitons à la prochaine réunion publique de l’association !

Elle aura lieu le mardi 13 juin 2017, de 17h à 19h30,
en salle 410, au 35 rue Raulin.

Le volet méthodologique de la réunion sera consacré au bilan méthodologique d’une année de thèse.
Venez réfléchir à l’année passée : quelles avancées? Quels blocages et comment y remédier? Quels objectifs de travail se donner d’année en année?
La réunion sera organisée sous forme d’ateliers pratiques et de discussions autour de points méthodologiques ciblés.

Le volet scientifique quant à lui, sera proposé par Bérénice Reynaud, doctorante en études chinoises à Lyon 3.
Elle présentera une communication blanche:  » Films de femmes dans le cinéma chinois des années 2000 : l’exemple de Perpetual Motion (2005) de Ning Ying  »

Comme toujours, la réunion est ouverte à tous, et les discussions pourront se prolonger autour d’un verre dans un bar des environs.

Au plaisir donc de vous y retrouver !

Le CA des Têtes Chercheuses. :
Louis Autin, Robin Cauche, Célia Crista, Lauralie Chatelet, Aurore Desgranges,
Raluca Dinca, Heather Dyche, Valérie Lavigne, Bérénice Reynaud & Charlotte Triou.